Ecoloensoi
Conseil en bien-être global

Apprenez à surfer ! Pourquoi est-ce essentiel ?

développement personnel

 "Vous ne pouvez pas arrêter les vagues mais vous pouvez apprendre à surfer" Joseph Gooldstein

Aujourd'hui il est plus que vital d'apprendre à s'adapter. La première étape consiste à analyser notre vision des choses. Déjà posons-nous la question, quel regard je porte sur moi-même ?

Penser que les conditions sont moins bonnes ici ou ailleurs ne serait-ce pas un frein à des initiatives positives ? Car si l'environnement n'est pas favorable, c'est considérer d'avance que l'on ne peut rien faire ou que cela ne sert à rien d'entreprendre.

Il y a alors tentation de vouloir quitter le navire, changer d'équipage, cela ne fera t-il pas uniquement déplacer le problème ? Est-ce que nous pourrons faire mieux ailleurs tout en ne changeant pas notre façon de regarder le monde ?

 

Force est de constater que nous vivons pour la plupart dans une sorte de fuite en avant, le tête dans le guidon pour ne pas voir ce qui se passe autour de nous et surtout en nous. C'est bien là que commence la difficulté, avoir peur de nous regarder en face comme si nous allions ouvrir la boîte de pandore. C'est en acceptant de voir qui nous sommes que nous pouvons apprendre la compassion et le pardon.

Tout cela est le résultat de notre inconscient, encore un mot qui fait peur ; c'est dommage car finalement en gardant ces peurs en nous elles finissent par nous définir, nous paralyser. Ce sont elles qui vont conditionner notre vie, nos décisions.

La peur est même un levier, une 'émotion utile' dont les vendeurs savent se servir car elle ne laisse pas de place au raisonnement.

Pourquoi continuer à se laisser mener par nos peurs, pourquoi n'apprendrions-nous pas grâce à nos émotions à ne plus être manipulable ? Pourquoi ne pas transformer nos peurs en curiosité ?

Le manque de compassion pour l'autre vient aussi de la peur, peur de ne pas savoir quoi dire, peur de ne pas savoir quoi faire, on choisira alors la fuite ou l'indifférence, de porter un masque pour ne pas être blessé ou montrer sa sensibilité.

S'intéresser à l'autre c'est très bien, d'ailleurs c'est en faisant des choses pour les autres qu'on oubli ses propres soucis. Cela ne sera par contre possible que si l'on s'est écouté soi même car sinon on risque d'accepter des poids difficile à porter.

C'est mon ressenti, je ne dis pas que c'est une vérité absolue.

 

Comme la nature est malade de nos agissements parce que nous ne la respectons pas, nous sommes malades parce que nous ne nous écoutons pas.

Sommes-nous conscients que si nous refusons de prendre nos responsabilités, de voir qui nous sommes nous ne pourrons pas avoir de compassion envers nous et encore moins envers les autres ?...

Il n'est pas honteux d'avoir peur.

Regarder ses peurs en face permet de les apprivoiser !

 

C'est ce qui nous donnera l'élan de vouloir « être » autrement, faire autrement, élargir notre zone de confort afin de reprendre notre pouvoir. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.